« Que la prise d’alcool et de drogue devienne une sorte d’excuse absolutoire à un crime antisémite d’une barbarie extrême n’est pas la justice. Évidemment cette situation scandalise tous les honnêtes gens. » Marine Le Pen

Lien : Voir la source

Contextualisation : La cour de cassation a expliqué : "Une personne qui a commis un acte sous l’emprise d’une bouffée délirante abolissant son discernement ne peut pas être jugée pénalement même lorsque son état mental a été causé par la consommation régulière de produits stupéfiants. En effet, la loi ne prévoit pas de distinction selon l’origine du trouble psychique." Ce n'est pas parce que la personne a consommé de la drogue qu'elle ne peut pas être jugée pénalement, mais parce que son état mental était dégradé au moment du passage à l'acte, et ce peu importe l'origine de la raison de cette dégradation. https://www.courdecassation.fr/jurisprudence_2/communiques_lies_activite_juridictionnelle_8004/trouble_mental_irresponsabilite_penale_10109/lire_communique_46875.html https://www.philomag.com/articles/meurtre-de-sarah-halimi-comprendre-larret-de-la-cour-de-cassation Modifier ce commentaire

Cette source a été validée. ✅


Discussion :


Se connecter pour participer à la discussion