« Cette personne non-identifiée, qui serait infirmière au centre hospitalier Louis Jaillon, on se dit qu'il serait insensé qu'elle mente. Pourtant, le journal le Progrès a contacté l'hôpital en question et a démenti les propos tenus dans la vidéo. [...] Le taux d'occupation globaux des lits de réanimation des hôpitaux civils de Lyon était de 75,9%, et 13,1% des patients présents en réanimation sont positifs au COVID. [...] Le chiffre de 18000 morts, c'est quoi? Il correspond aux signalements reçus dans toute l'Europe lorsqu'une personne décède après une vaccination, quelle que soit la cause de la morte. Il faut une enquête pour évaluer si ces morts ont une chance d'être liée au vaccin. A ce jour, ce lien n'est pas établi. [...] Les vaccins réduisent les risques d'infection, la charge virale, la sévérité des symptômes. [...] Le nombre de décès est diminué pour tous les variants. [...] La France a enregistré en 2020, malgré les mesures, une surmortalité confirmée par l'INSEE. [...] L'immunité apportée par la vaccination n'est pas de moins bonne qualité que celle acquise après l'infection. C'est même l'inverse. [...] Les gens ont raison de nous parler des risques. [...] Les prédictions de Tal Schaller ne se vérifie pas. [...] Le vaccin n'est pas une modification génétique. Le génome est dans le noyau dans la cellule. L'ARN n'est pas dans le noyau. [...] Au cours de l'histoire de notre espèce, nos ancêtres ont croisé une ribambelle et certains se sont fixés dans le génome. Aujourd'hui, chaque humain a 8% de son génome qui provient d'anciens virus qui se sont logés dans nos chromosomes. [...] Une étude estime que le virus actuel n'a aucune chance de modifier le génome, donc le vaccin qui injecte en toute petite quantité non plus. [...] La pharmacovigilance a montré une incidence inattendue de myocardite chez les vaccinés, en particulier chez les hommes jeunes. [...] Le nombre de cas est très réduit, et on a zéro décès. Contre 4,2 millions de décès du COVID. [...] Selon une étude, les myocardites liées à une infection du COVID sont 6 fois plus fréquentes que les myocardites vaccinales. [...] Manque t-on de recul sur le vaccin ARN? [...] Nous avons 225 ans de recul sur la vaccination. En 225 ans, on a jamais vu d'effets secondaires au delà de deux mois après l'injection. Nous avons dépassé depuis longtemps ce délai sur des cohortes comportant des dizaines de milliers de sujets sur les vaccins ARN. L'ARN messager est connu depuis 1961. Il y a toujours eu de l'ARN messager dans les vaccins à virus atténués puisque cette molécule fait partie des ingrédients qui composent les virus. La composition des vaccins est connue et publiée [...] Les recherches sur les vaccins ARN ont commencé dans les années 80. [...] On a du recul. Rien de mystérieux. On sait beaucoup mieux que ce qu'on fait aujourd'hui que lors de l'invention de la vaccination. [...] Les vaccins ARN ont été testé beaucoup plus que des vaccins classiques, avec beaucoup plus de sujets, avec une vigilance accrue. [...] Plus de 4 milliards de doses ont été administrées depuis décembre 2020. [...] Aux Etats-Unis, 3 morts sur 164 millions de personnes pleinement vaccinées peuvent être reliés au vaccin (thrombose) [...] Aucun décès clairement liéé à la vaccination en France. [...] L'enquête est toujours en cours concernant Maxime Beltra. [...] Combien faut-il de recul pour que les gens soient convaincus? Quel est le critère? Le vaccin contre la polio est obligatoire depuis 1968 pour les enfants. Nous n'avons pas d'information sur les effets indésirables qui pourraient survenir 54 ans après la vaccination, est-ce que ça vous inquiète? Une manque forcément de recul quand émerge une nouvelle maladie. [...] Il a fallu attendre quelques mois pour que des études bien faites nous apportent les réponses sur le rapport bénéfices/risques du traitement et avec le recul, la chloroquine n'est pas efficace contre le COVID et son utilisation fait plus de mal que de bien aux patients. [...] Les chercheurs de l'institut Pasteur savent très bien que leurs études sur 18 hamsters ne prouve pas qu'il faut prendre de l'ivermectine pour soigner un COVID chez l'Homme. Et après tout, nous n'avons aucun recul sur les effets à long terme de la combinaison ivermectine+COVID19. [...] Il est impossible de dire qu'un traitement est sans risque. Le risque est très petit par rapport au bénéfice. [...] Tout cela ne me permet pas de vous dire que l'on ne risque rien en se faisant vacciner. Mais une fois que l'on a regardé les données, on est obligé de constater que ceux dont le discours appuie davantage sur la peur des effets secondaires des vaccins que sur les dangers des virus ne parlent en ayant pour impératif la logique et la science mais sans doute leur idéologie, leur ambition personnelle ou politique, leur envie d'exister, ou x raisons. En tout cas l'argumentaire se résume en un appel à l'ignorance ("On ne sait pas tout. Et quand on ne sait pas tout, on ne fait rien."), ce qui est une logique invalide; et une fallacie de la solution parfaite : ils réclament un traitement 100% efficace et sans risque, ce qui n'existe pour aucun maladie au monde. Bilan : il reste des incertitudes, mais on peut dire qu'à moins d'avoir une allergie connue, il n'est pas de situation où il serait préférable pour vous d'être en contact avec le covid plutôt que d'être vacciné. » Thomas C. Durand (Acermendax)

Lien : Voir la source

Contextualisation : Pas de commentaire pour l'instant - Le créer

Cette source a été validée. ✅


Discussion :


Se connecter pour participer à la discussion